Facebook prépare son propre AppCenter

first_imgFacebook prépare son propre AppCenterAprès la célèbre App Store d’Apple et la refonte d’Android Market en Google Play, c’est au tour de Facebook de proposer son App Center. Ce kiosque d’application pourrait lui permettre, entre autre, de renforcer son écosystème.A quelques jours de son entrée en bourse, Facebook refait parler de lui avec l’annonce de son nouveau service : App Center. La firme mettrait ainsi à disposition un magasin d’application proche de l’App Store, Amazon Store ou encore Google Play. Le réseau social frappe ainsi un grand coup, car avec plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, Facebook pourrait bien s’imposer sur le marché très rapidement. Pour ne pas dépayser ses utilisateurs, le réseau social destine, pour le moment, son kiosque à des applications qui offrent une dimension sociale. Ainsi on retrouvera Draw Something, Pinterest ou encore Spotify. Pour le moment le service est exclusivement réservé aux développeurs pour qu’il puissent mettre en ligne leurs applications. Comme pour les autres boutiques, ces dernières seront soumises à validation avant publication. L’ouverture au public, quant à elle, devrait se faire dans les semaines qui suivent par le biais d’un site web et d’une application android. Pour l’instant, seules des applications gratuites seront disponibles car le système de paiement n’est pas encore accessible, mais à terme, le parc contiendra aussi bien des applications payantes que gratuites.À lire aussiDengue : symptômes, traitement, prévention, où en est-on ?Avec l’ouverture d’App Center, Facebook cible majoritairement les mobiles, car la firme a du mal à rentabiliser son audience sur ce support et une vitrine d’application lui permettrait d’obtenir des nouvelles rentrées d’argent : ” Facebook, s’engage à octroyer un haut degré de liberté à ses partenaires dans la démarche, se réserve néanmoins 30% de commission sur tout achat d’une option « in-app » ou DLC (contenus téléchargeables)” explique l’agence de presse Reuteurs.Mais ce n’est pas tout, l’ouverture d’une telle plateforme lui permet aussi de se positionner sur le marché et entrer en concurrence direct avec Apple et Google.Le 10 mai 2012 à 13:30 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *